Newsletters

Régulièrement Croissance & Coaching vous informe sur le management, la communication, les nouvelles organisations, les offres en coaching…

Les américains disent « Up or out »

Expression que je traduis par « Vous apportez de la valeur ou vous sortez de l’entreprise ! »

Qu’on le veuille ou non, nous vivons dans un monde compétitif et agressif, exigeant tout de suite de la valeur ajoutée et du résultat. Que l’entreprise soit d’ailleurs dans une philosophie « traditionnelle » ou ait décidé de suivre une approche de « libération des talents », le salarié d’aujourd’hui subit une pression de plus en plus importante qui en arrive à être chronique, qui se répète tous les jours et provient de différents endroits.

Cette pression, c’est celle de l’entreprise avec son implicite « toujours plus » et son « cortège de « stresseurs » plus ou moins en conscience mais qui n’auraient pas d’autres choix que de mettre la pression (manager, clients, …), celle que nous nous mettons nous même en auto alimentée (peur de perdre son job, peur de ne pas être à la hauteur, de ne pas être reconnu …), pour peu que nous soyons aussi dans une recherche de perfection et de vouloir être utile en apportant toujours une réelle contribution (comportement « sois parfait » et « fais plaisir »), celle d’éléments exogènes tels les écrans de nos PC et tous les objets connectés pour lesquels nous devenons des « accros » à notre insu. Du matin au soir, nous répondons à des dizaines d’appels téléphoniques, nous sommes en réaction au moindre « ting » des sms, slack, whats apps,… et à l’écoute de toutes ces « apps » qui nous veulent du bien ! A ce rythme, je vous prédis des puces dans notre cerveau pour bientôt, pour en faire « encore plus ». Nous subissons la pression du métro, des transports en commun, des déplacements, de la pollution. Même invisible, elle joue sur notre organisme. Sans oublier celle provenant de notre éco système personnel, nos parents, notre famille, qui implicitement génèrent aussi une tension et une pression !

Bienvenus dans le monde des Wonder... Man and Women !

Ouf ! A vous écrire cela en cascade, je n’arrive presque plus à respirer ! Notre cerveau est en ébullition, on lui demande de plus en plus de choses à gérer… il passe en surchauffe. Je comprends pourquoi le nombre de « burn out » explose en ce moment.

Il y a urgence: Il faut trouver des moments pour mettre sur « pause » et aérer notre esprit.

Alors, quoi faire ? Deux choix simples s’offrent à nous, sans jugement de ma part :

  • 1. Le 1er serait de nous « poser » pour réfléchir. Et de nous confronter à cette question « Est ce que cette vie est vraiment faite pour moi ? » Peut être en allant voir un coach, dont c’est le « métier ». Moi même, alors que je suis coach professionnel depuis quinze ans maintenant, je vois un superviseur coach tous les deux mois pour disposer de ce recul indispensable, face à moi, aux autres et aux cas de personnes que j’accompagne. Le coach nous offre un espace à nous , de 2h généralement, pour partager, échanger, réfléchir, poser une problématique, trouver des solutions. Un endroit pour confronter nos pensées, nos convictions, nos valeurs, nos problèmes…un endroit fort efficient pour apprendre à désapprendre certaines choses (ce qui certes est très difficile mais qui constitue généralement le point de départ d’un renouveau)
  • 2. Le 2ème choix serait de considérer que nous n’avons pas le choix (je suis fondamentalement contre cette idée car on a toujours le choix. Et d’ailleurs, ne rien faire face à une situation, c’est faire; et c’est faire un choix que de ne rien faire ! Mais n’évoquons pas là ce thème. Et supposons que nous soyons convaincu dans notre fort intérieur que nous n’avons pas le choix). Dans cette situation, il faut nous protéger, gérer notre stress de fond et gagner en énergie.

Pour gagner en énergie et faire face à son stress, il y a deux phases : une phase pour évacuer son stress et une phase pour récupérer son énergie.

Comment évacuer le stress ?

Par le sport, le jogging, la marche, une activité ludique, un moment plaisir, du temps à nous, du yoga, tai chi, relaxation, sophrologie, sieste flash de 3 mn... Essayez aussi une activité dont on parle de plus en plus, la méditation. Cela paraît mystérieux comme ça, mais c’est en fait d’une simplicité enfantine et très bénéfique : 15 mn par jour, quinze petites minutes pour vous aérer l’esprit, arrêter de penser, arrêter de ruminer, au passé qui vous culpabilise, au futur qui vous angoisse et mettre un moment sur « arrêt » votre cerveau. Le matin est souvent conseillé. A vous de sentir le meilleur moment.

Comment récupérer son énergie ?

Il faut bien dormir. Dans la journée, cela peut être une petite sieste de 20 mn max …si votre entreprise a mis en place cette approche sur la Qualité de Vie au Travail, profitez en. Mais elles sont encore très rares à avoir compris le bienfait pour l’entreprise d’un espace « sieste ». Pour trouver le sommeil la nuit, ayez un rituel. Couchez vous à la même heure chaque jour et avant minuit. Évitez les écrans quelques minutes avant d’aller dormir, lisez quelques pages... trouvez votre truc à vous... Un bon sommeil est essentiel pour bien récupérer.

Avant de manager les autres, apprenez à vous manager vous même

L’énergie est pour moi le premier pilier fondamental d’un manager responsable (cf « Être un manager responsable »), et pour chacun d’entre nous, avant de nous confronter au « courage », à « l’audace » et à « la confiance »... qui nous ouvrira d’autres portes.

L’énergie dont nous devons nous nourrir pour faire face aux agressions journalières est notre salut. Sachons manager notre énergie pour faire face.


Alain MANOUKIAN
Dirigeant de Croissance Coaching et Président d'Honneur de Moovone.fr

Être un Manager responsable

Liant pratique et théorie, l’ouvrage d’Alain Manoukian, « Être un manager responsable », donne aux managers d’aujourd’hui et de demain les outils fondamentaux pour réussir dans un management à visage humain.

Il s’adresse aux managers qui prennent leur fonction, aux managers de managers, aux étudiants d’écoles de commerce et d’ingénieurs, aux formateurs et aussi aux coachs.

En savoir +

Commandez en ligne
Alain MANOUKIAN

Newsletters et études de cas de votre coach