Newsletters

Régulièrement Croissance & Coaching vous informe sur le management, la communication, les nouvelles organisations, les offres en coaching…

L’engagement des acteurs de l’entreprise est LE pilier de sa pérennité et de sa compétitivité.

Pour engager, managers, changez votre approche …et optez pour une « entreprise libéralisante » (libérée ou réinventée). Comme déjà évoqué, c’est un sujet qui m’occupe en ce moment. Vous le savez si vous avez lu mes derniers posts et si vous avez opté pour ce nouveau paradigme, vous vous engagez pour quelques années …c’est un process « transformationnel ».

Mais est ce à la portée de toutes les entreprises et la solution universelle ? La réponse est non.

Alors quoi faire pour adopter un « management par l’engagement » ?

Sans se lancer dans une telle transformation à 180°, vous pourrez de manière incrémentale, par petits pas, mettre en place des espaces et des comportements qui « engagent ». Dans ce domaine, il n’y a ni recettes, ni méthodes miracles. On rentre dans le domaine du savoir être et des « softs skills » qui ne s’apprennent pas en salle de formation ou du moins s’ils sont évoqués, échappent très vite de notre mémoire car notre système éducatif, nos valeurs, nos règles, nos écoles de management, notre culture actuelle nous conditionnent.

Toutefois avec quelques petits efforts de notre part et un accompagnement, nous pouvons « apprendre à désapprendre » ce qui a fait notre manière d’agir pendant des années (et qui a donné certes des résultats) mais qui n’est plus adapté aujourd’hui (gen y, complexité) pour « apprendre de nouveau et créer son chemin ».

Car de nos jours, l’enjeu n’est plus seulement de faire moyennement bien son travail mais de le faire très bien avec la meilleure des qualités. Dans une société qui zappe, seuls les clients très satisfaits restent fidèles à une marque. Donc la question pour tout dirigeant et tout manager est de savoir s’entourer de « talents » qui sauront très bien faire et de les retenir.

Ramener aux moyens sur lesquels vous avez le pouvoir d’agir pour obtenir des résultats et pérenniser votre entreprise, cela consiste à savoir « manager les talents » sur toute la chaine.

Et ceci dès les recrutement (R).

Grâce à votre marque « employeur » qui transpire l’authenticité, le bien être, l’esprit collectif, la confiance, la transparence, l’autonomie, vous vous constituerez un vivier de candidats qui voudront venir vers vous. L’approche que vous aurez dans la phase de recrutement, ouverte, directe, adulte, avec le parcours qualifiant de la personne à recruter, pose d’entrée la relation, vos valeurs et la culture de votre société. Recruter, et bien recruter, est un art.

Mais la phase de recrutement ne s’arrête pas le jour où le candidat a dit « oui » et arrive dans votre entreprise. Il faut alors savoir l’Intégrer (I). Lui proposer un parcours, lui assurer formation et accompagnement, lui fixer des objectifs des le 1er mois et partager régulièrement sur le fond et la forme avec lui. Votre approche managériale sera à ce stade déterminante. Soit en mode directif, soit en mode management coach, suivant son degré d’autonomie, vous devez réellement le laisser venir à vous, analyser son degré de maturité, son niveau de capacité à être responsable, à se faire confiance.

Un cadre et un périmètre du « jeu » seront posés pour apprécier son comportement en situation normale et sous stress, sous contraintes (celui du cadre naturel et normal de l’entreprise), et lui suggérer, par des points de rencontre très réguliers, un retour d’expériences en rapport avec les objectifs qu’il a pris. Savoir mettre fin à la période d’essai avec la forme est aussi un acte managérial majeur (qui n’est agréable ni pour la personne qu’on remercie avec toute l’émotion qui peut arriver à cet instant, ni pour le manager qui doit le faire). Mais c’est de sa responsabilité de savoir dire « Stop ». (Savoir dire « non » est un point que beaucoup de managers ont du mal à dire. Cela s’apprend).

Et osez se séparer (S)

Après une période d’essai (et un suivi constant et accompagnant) s’il n’est pas au rdv des objectifs et que son attitude et son comportement ne sont pas adaptés.

Savoir Développer (D)

Vos collaborateurs par un plan d’accompagnement pour qu’ils acquièrent leur pleine puissance est la 3eme étape. Votre approche managériale « responsable » sera là aussi le terreau du meilleur développement possible.

Garder vos meilleurs collaborateurs, les fidéliser (F) est enfin un enjeu majeur.

Manager vos « talents ». Par de l’incentive (motivation extrinsèque, externe) certes mais essentiellement par de la reconnaissance (motivation intrinsèque, indispensable). Développez l’autonomie, la responsabilisation, l’implication naturelle, l’entreprenariat. Valorisez la confiance, le droit à l’erreur, l’intelligence collective, l’innovation, le bien être, des espaces de partages…

Pour libérer les potentiels, pour libérer les talents de chacun, créer des espaces ou cette libération, ce renouveau soit possible. Le rôle du manager et du dirigeant doit fondamentalement évoluer pour assurer résultats et pérennité de l’organisation qu’ils représentent.

Un conseil : adoptez un « management par l’engagement », en gardant en tête l’équation de l’engagement E = R * I * D * F * S


Alain MANOUKIAN
Dirigeant de Croissance Coaching et Président d'Honneur de Moovone.fr

Être un Manager responsable

Liant pratique et théorie, l’ouvrage d’Alain Manoukian, « Être un manager responsable », donne aux managers d’aujourd’hui et de demain les outils fondamentaux pour réussir dans un management à visage humain.

Il s’adresse aux managers qui prennent leur fonction, aux managers de managers, aux étudiants d’écoles de commerce et d’ingénieurs, aux formateurs et aussi aux coachs.

En savoir +

Commandez en ligne
Alain MANOUKIAN

Newsletters et études de cas de votre coach